Partager

Profil d'éleveurs passionnés: Productions Clé des champs (2015) inc. et Ferme L’entrepont (SENC)
17 janvier 2022

Profil d'éleveurs passionnés: Productions Clé des champs (2015) inc. et Ferme L’entrepont (SENC)

Productions Clé des champs (2015) inc. et Ferme L’entrepont (SENC) ont trois bâtiments d’élevage de porcs biologiques du réseau de duBreton inc.  Ces deux sites sont la propriété de Manon Bouchard (Productions Clé des champs) et de Jean-Noël St-Amand (Ferme L’entrepont).  Ces sites sont situés dans la région Centre-du-Québec.

Le site de Productions Clé des champs a une capacité de 1 008 places, tandis que celui de Ferme L’entrepont a une capacité de 800 places. De plus, Manon et Jean-Noël possèdent et cultivent 110 acres en cultures diverses et louent 110 acres supplémentaires.

Un peu d’histoire : à partir de 1988, Jean-Noël exploite avec d’autres associés la ferme laitière connue sous le nom de Ferme L’entrepont, et ce jusqu’en 2000.  À partir de 2000, la vocation de cette ferme change à quelques occasions ; taures d’exportation jusqu’en mai 2003, ensuite la semi-finition de bouvillons à forfait jusqu’en 2017. Pendant ce temps, en 2015, l’occasion se présente d’acheter une ferme située en face de Ferme L’entrepont et qui possède deux bâtiments d’élevage de poulettes qui sont vides.  C’est à ce moment que Manon devient propriétaire de Productions Clé des champs. 

À la suite des annonces de duBreton, à l’effet qu’elle développait un réseau d’élevage de porcs biologiques, Jean-Noël entre en contact avec les représentants de duBreton afin de valider la possibilité de transformer les bâtiments situés sur le site de Productions Clé des champs en ferme d’élevage de porcs biologiques.  

Avec les plans de transformation en main, Jean-Noël présente une demande de conversion du permis d’élevage de poulettes en élevage de porcs au Ministère du Développement Durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements Climatiques (MDDELCC). Après quelques semaines, le changement de vocation est accordé.  Les transformations terminées, les premiers porcelets arrivent à la ferme au printemps 2016. La même démarche est effectuée pour Ferme L’entrepont en 2017.

Jean-Noël et Manon sont heureux du changement de vocation de leurs sites d’élevage.  Ils aiment voir les porcs en liberté courir au pâturage. L’élevage biologique correspond à leurs valeurs, c’est-à-dire que les animaux soient élevés sur une litière épaisse qui leur permet d’exprimer leur besoin naturel de jouer et de fouir. Les porcs sont heureux. De plus, l’élevage sans l’utilisation d’antibiotiques, sans sous-produit animal, sans OGM (organisme génétiquement modifié) satisfait leurs valeurs de fournir un aliment sain à la population.

Jean-Noël et Manon aiment faire partie des précurseurs en matière de bien-être de leurs animaux et espèrent que ce type d’élevage intéressera une jeune relève recherchant, elle aussi, ces mêmes valeurs et désirant s’établir en agriculture. Le principal défi qu’ils voient pour le futur en agriculture est d’établir la relève, car leurs quatre enfants occupent d’autres carrières. Ils espèrent que le type d’élevage qu’ils ont développé, qui est viable pour une jeune famille, saura intéresser une relève non apparentée.

Merci à Manon et Jean-Noël pour votre implication dans l’élevage des porcs biologiques et pour votre temps.

 

Germain Camiré, agr.

Voir tous les articles
Nos articles de la même catégorieVoir tous les articles
Aucun commentaire
Soumettre un commentaire