21 juillet 2021

duBreton dénonce l’intention de Santé Canada de hausser les seuils de tolérance de glyphosate sur les aliments

Partager

duBreton dénonce l’intention de Santé Canada de hausser les seuils de tolérance de glyphosate sur les aliments

Santé Canada a consulté la population au cours des dernières semaines pour connaitre son opinion sur la hausse des limites maximales de résidus de pesticides (glyphosate) sur certaines denrées alimentaires comme l’avoine, l’orge, les pois chiches et autres légumineuses. duBreton, leader en production porcine biologique exprime sa vive opposition face à cette possibilité qui va à l’encontre des courants actuels pour en réduire l’utilisation.

« C’est un nivellement par le bas que nous ne pouvons pas accepter en 2021. Il faudrait plutôt encourager la recherche et le développement de pratiques d’agriculture biologique au lieu d’abaisser les normes pour permettre aux pays, grands producteurs de grains, de continuer à utiliser des herbicides en grande quantité au lieu de chercher activement des solutions pour les réduire. C’est clairement un pas de recul pour le Canada » explique Vincent Breton, président de l’entreprise.

duBreton fera connaitre son avis et joint sa voix à l'Association pour le commerce biologique du Canada (Canada Organic Trade Association) qui dénonce cette intention archaïque. « Un pays d’avant-garde comme le Canada ne peut se permettre de reculer sur des acquis qui ont pour but de protéger la santé de ses citoyens et de l’environnement. Au contraire, il faut profiter de l’occasion pour faire un pas de plus pour favoriser l’agriculture biologique sur son territoire et au niveau mondial. Chez duBreton, nous avons choisi l’agriculture bio justement pour que les consommateurs aient accès à des produits sans OGM, sans pesticides et sans antibiotiques. Avoir de la vision c’est chercher à s’améliorer et non à revenir en arrière » conclut Vincent Breton.

Partager