Partager

Profil d’éleveurs passionnés : Ferme St-Léo Inc.
24 novembre 2021

Profil d’éleveurs passionnés : Ferme St-Léo Inc.

Ferme St-Léo Inc c’est un producteur finisseur de porcs biologiques du réseau duBreton, situé dans le centre du Québec. Cette ferme de 1 500 porcs biologiques est la propriété de Mario Laplante et de Josianne Côté. En plus de la production de porcs biologiques, Mario et Josianne cultivent 1 000 acres de maïs, soya et de céréales.

Après des études à l’ITA de Saint-Hyacinthe, en 1994 Mario prend la relève de la ferme familiale, une ferme laitière, mais en 1999, il se départit du troupeau laitier à cause d’allergies pour ne conserver que les terres pour la culture. Quant à Josianne, elle est une infirmière de formation.  Après avoir travaillé dans le réseau de la santé pendant 17 ans, Mario et Josianne cherchaient comment intégrer Josianne à l’entreprise.  C’est alors, qu’après avoir vu les annonces de duBreton sur la recherche de nouveaux sites de finitions pour des porcs biologiques, qu’ils entrent en contact avec duBreton en 2017.  C’est à ce moment qu’est créée une nouvelle entité Ferme St-Léo Inc.

Le modèle d’élevage biologique que propose duBreton, en plus d’apporter un revenu complémentaire à l’entreprise, cela correspond aux valeurs de bien-être et de respect des animaux qu’ils recherchent. L’apport de fumier solide de l’élevage porcin, en plus de réduire le coût des fertilisants pour les cultures, permet un apport de matière organique pour la régénération des sols.  Mario applique les méthodes de régénération des sols, par un travail minimum du sol et des plantes de couverture.

Finalement, le projet de ferme porcine prend forme au printemps 2018.  Les premiers porcelets arrivent à l’été 2018.  La ferme porcine c’est la responsabilité de Josianne.  Après le départ des trois filles pour l’école, Josianne se rend à la ferme pour l’avant midi.  Rien n’est laissé au hasard, tout est documenté avec des plans de travail comme à l’hôpital.  De cette façon rien n’est oublié et lors d’un remplacement occasionnel, il n’y a pas de manquements à la régie normale.  Josianne aime le contact avec les porcs et elle observe leur comportement afin de détecter et d’anticiper les problèmes.  Elle dit « si vous voyez plusieurs porcs dont les queues ne sont plus en tire-bouchon, vous allez avoir des problèmes de cannibalisme dans les heures qui viennent » Il faut donc réagir immédiatement pour en trouver la cause et apporter des correctifs. Son sens de l’observation et sa gestion préventive, en font un éleveur élite chez duBreton.

Merci, Josianne et Mario, de m’avoir partagé votre passion et votre expérience pour l’élevage des porcs biologiques.

 

Germain Camiré, agronome

Voir tous les articles
Nos articles de la même catégorieVoir tous les articles
Aucun commentaire
Soumettre un commentaire